mercredi 31 juillet 2013

La vie de chaton !



S'il n'y a pas grand chose de plus mignon qu'un chaton, il faut malgré tout se méfier de l'eau qui dort. Le chaton est en général très actif, et rarement aussi câlin qu'une fois adulte. Un chat qui joue trop peu dans sa vie de chaton, est d'ailleurs, bien souvent(mais pas à coup sur, rassurez vous, et ça dépend aussi de la race), un chat qui a un risque plus grand d'avoir une santé fragile à long terme. 

La première chose à savoir sur un chaton, est son développement, principalement quand sa maman chat n'est pas là pour faire tout le boulot. En d'autre terme, s'il vous est possible de ne pas séparer un chaton de sa maman, avant qu'elle ne l'ai elle même décidée, faite le ! Votre chat n'en sera que plus équilibré, et devra affronter beaucoup moins de problème comportementaux. 

Si, comme moi, vous vous retrouvez dans une situation qui ne permet pas au chat de rester avec sa maman(le mien l'ayant perdu à l'âge de 3 semaines), il va falloir vous attendre à compenser toute cette énergie, et cet apprentissage. 

En premier lieu, sachez qu'un chaton qui vit avec sa fratrie apprendra des choses qu'il vous sera compliqué d'inculquer à votre chat. En voici quelques exemples : 

- Les morsures risquent d'être, très rapidement, un problème. 
- Le chat a une forte chance d'être angoissé, et paniqué au moindre petit événement. 
- Il ne saura peut être pas parfaitement communiquer avec ses congénères. 

En bref, des problèmes qui risquent clairement d’entacher votre quotidien.  Il faut en avoir conscience, prendre un animal est une réelle responsabilité, et d'autant plus si celui ci n'a pas eu de chance au départ de son existence. 

La première chose à savoir est que le chat se développe lentement au départ. Par exemple, ses yeux se forment complètement aux alentours des six semaines. C'est à ce moment que l'on sait de quelle couleur sera son regard. Les premières semaines, le chat ne voit rien, il communique avec sa mère, principalement par le biais du ronronnement. Un langage que vous ne possédez pas évidemment, et qui, pourtant, est important pour le chaton. C'est là que vous devez commencer à compenser les manques existants !

0 commentaires:

Publier un commentaire